Navigation – Plan du site

Cinq propositions pour appréhender le temps

Avec une note conjointe sur la figuration graphique
Five Considerations on the relationship of humans to Time
Jean Chesneaux

Résumés

Ce bref essai tente de dégager un certain nombre de caractères communs DU temps, considéré comme catégorie générale de « l’être » des humains. À ce titre, il se sépare délibérément de la tradition gurvitchienne, et de la méthode sociologique DES divers « temps sociaux ». Cinq entrées sont ici proposées :

- La spécificité du temps dont les humains ont l’expérience par rapport à l’espace

- Le rôle majeur du triptyque présent-passé-avenir (dans cet ordre)

- La capacité DU temps à transcender les diverses « cultures du temps » comme données anthropologiques

- L’apparentement (« homologique ») entre temps social et temps personnel, comme prenant le pas sur l’irréductibilité singulière du temps personnel

- L’unité ultime entre le temps-englobant comme devenir général et continu (dit « temps-compagnon »), et le temps inscrit (dit « temps-paramètre ») en tant que fractionnable et mesurable

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean Chesneaux, « Cinq propositions pour appréhender le temps », Temporalités [En ligne], 1 | 2004, mis en ligne le 23 juin 2009, consulté le 22 juin 2017. URL : http://temporalites.revues.org/648 ; DOI : 10.4000/temporalites.648

Haut de page

Auteur

Jean Chesneaux

Professeur émérite, Université Paris-VII (histoire contemporaine de l’Asie orientale), Directeur d’études, École des Hautes études en sciences sociales

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de Temporalités sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page