Navigation – Plan du site

Les « Cent-Jours » de Chabert

Temps composés et contretemps du roman de Balzac
Joëlle Jonquières

Résumés

Le Colonel Chabert, soumis à une analyse lexicale, révèle une construction temporelle basée sur le contraste passé/présent. En resituant cette opposition dans le contexte socio-historique du roman, on peut transformer ses termes en : 1er Empire versus Restauration. Cette dualité temporelle fait surgir une structure discursive basée sur le mythe antique d'Ulysse. En reprenant les éléments essentiels de comparaison entre Chabert et Ulysse, on découvre alors une différentiation entre le héros balzacien, inscrit dans une structure temporelle, et le héros mythique, libéré de cette temporalité comme le sont, paradoxalement, les grands personnages de l'Histoire tels Napoléon Bonaparte. Le travail d'analyse sociologique permet alors de faire surgir de l'Histoire des éléments de phénoménologie et de construction sociale d'une réalité commune et d'une réalité différenciée qui délimitent l'univers commun d'appartenance et des sous-univers temporels qui doivent être réinterprétés à la lumière des changements sociaux. La folie de Chabert est de ne pas parvenir à ces réinterprétations ou, plutôt, de refuser la réinterprétation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Joëlle Jonquières, « Les « Cent-Jours » de Chabert », Temporalités [En ligne], 2 | 2004, mis en ligne le 25 juin 2009, consulté le 28 mars 2017. URL : http://temporalites.revues.org/771 ; DOI : 10.4000/temporalites.771

Haut de page

Auteur

Joëlle Jonquières

Laboratoire Printemps, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines – CNRS

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de Temporalités sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page